Logo ARS


La gastro-entérite aigüe

Qu'est-ce que la gastro-entérite aigüe (GEA) ?
On appelle gastro-entérite aigüe une inflammation du système digestif se manifestant par divers symptômes notamment des vomissements et des diarrhées pouvant s’accompagner de nausées, de douleurs abdominales et de fièvre. Elle peut être due à des bactéries, des virus ou des parasites. Cette maladie doit être particulièrement surveillée chez le jeune enfant et la personne âgée, qui sont à risque de déshydratation rapide.

Les épidémies hivernales de gastro-entérite sont essentiellement d’origine virale.  Selon les virus, la période d’incubation s’étend de 24 à 72 heures. La durée des symptômes est habituellement brève (quelques jours) et spontanément résolutive.

Comment se transmet le virus de la gastro-entérite aigüe ?
Le virus se transmet essentiellement par contact direct avec un sujet malade, la transmission par les mains souillées étant prédominante, on parle alors de transmission oro-fécale. Il peut aussi se transmettre  de manière indirecte par l'intermédiaire du personnel soignant, des objets (jouets, surfaces), des aliments ou de l'eau contaminée.

Epidémiologie des GEA hivernales virales
L’épidémie hivernale s’observe principalement en décembre et en janvier avec un pic épidémique durant les deux premières semaines de janvier. Au niveau régional, la CIRE (Cellule de l'Institut de Veille Sanitaire en Région) surveille l’incidence de cette maladie pendant la période concernée. Le nombre estimé de consultations pour GEA (réseau Sentinelles) s’élève à plus de 1 million chaque année.

Prévention et prise en charge des GEA
La prévention repose essentiellement sur le renforcement des mesures d’hygiène des mains et des surfaces (notamment lavage soigneux des mains après passage aux toilettes, après avoir changé les bébés et avant les repas). Les mains nécessitent un nettoyage soigneux et fréquent au savon afin d'éviter la dissémination des germes pathogènes.

Certains virus sont présents sur les surfaces. Aussi, celles-ci doivent être nettoyées soigneusement et régulièrement dans les lieux à risque (crèches, services de pédiatrie).

Il existe un vaccin contre le rotavirus (virus en cause dans la majorité des GEA chez l’enfant). Ils ne sont pas à ce jour recommandés dans le calendrier vaccinal mais peuvent être prescrits en fonction des antécédents de l’enfant. 
Il n’existe pas de traitement curatif. Les traitements sont symptomatiques et ont pour but d’éviter la déshydratation et de réduire les douleurs abdominales. Chez les sujets fragiles, des solutés de réhydratation oraux peuvent être utilisés.

> Pour en savoir plus :
http://www.rrhbn.org/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=18&Itemid=24